Un examen de dépistage simple et efficace

Le dépistage consiste à faire un simple test appelé « frottis ». Il permet de détecter simplement la présence de cellules anormales sur le col de l’utérus.

Pourquoi faire ce test ?

Chaque femme est susceptible d’être infectée par des Papillomavirus humains (H.P.V.), à l’occasion de rapports sexuels et le plus souvent au cours des premiers rapports. Le virus se transmet par contact de muqueuse à muqueuse ou de peau à muqueuse. L’infection à Papillomavirus ne provoque aucun symptôme et passe donc inaperçue.

Le plus souvent, les virus sont éliminés naturellement au bout de quelques mois. Mais dans certains cas, ils peuvent s’installer sur la muqueuse du col et infecter un nombre croissant de cellules. Une lésion se forme lorsque ces cellules anormales commencent à se multiplier de manière incontrôlée sur la muqueuse du col. Si la lésion n’est pas détectée et soignée, elle peut évoluer vers en cancer au bout d’une quinzaine d’années.

Cette lésion ne provoquant en général aucun symptôme avant d’atteindre un stade avancé, le frottis est le seul moyen pour la détecter précocement, grâce à l’observation de cellules anormales au microscope.

Lorsque les lésions sont dépistées à un stade peu avancé, il est plus facile de les traiter et ainsi d’empêcher un cancer de se développer ultérieurement.

Le dépistage régulier par frottis constitue donc la meilleure protection contre le risque de cancer du col de l’utérus. Il est recommandé à toutes les femmes ayant déjà eu des rapports sexuels, au moins entre 25 et 65 ans. A quel rythme faire les frottis ? Après le premier frottis, il est recommandé de réaliser un second frottis à un an d’intervalle. Si ces deux frottis sont normaux, vous pourrez adopter le rythme d’un frottis tous les trois ans, préconisé par la Haute autorité de santé.

Pour toute information complémentaire,
appelez l’ADOC94 au n° vert: 0 800 69 27 78 (appel gratuit).
   Copyright 2011 © ADOC 94 | Mentions légales | Contact
Espace Administrateur
Espace Administrateur