Foire aux questions
1 - Pourquoi le dépistage organisé ne concerne-t-il que les femmes entre 50 et 74 ans ?
      N'est-il pas utile de faire régulièrement des mammographies dès 35/40 ans ?

Il est important de rappeler que le cancer du sein augmente rapidement après 50 ans et diminue à partir de 75 ans.
En choisissant cette tranche d'âge, la France a adapté les recommandations internationales.

De plus, la mammographie à un âge jeune est nettement moins performante. 
 
Quel que soit l'âge, un examen clinique régulier par votre médecin est recommandé. Votre médecin jugera en fonction de vos antécédents personnels et familiaux s’il y a nécessité de faire une mammographie tous les ans ou tous les deux ans.
2 - Le délai de deux ans entre deux examens n'est il pas trop long ?

Le temps de croissance moyen d'une tumeur du sein est relativement long, un intervalle de deux ans entre deux examens permet - dans la très grande majorité des cas - de détecter un cancer à un stade précoce.
3 - J'ai peur que l'on me trouve un cancer...

On ne détecte un cancer du sein que chez environ 6 femmes dépistées sur 1 000.
La probabilité d'être atteinte est donc relativement faible.

Par ailleurs, un cancer diagnostiqué précocement permet des traitements plus légers et augmente considérablement les chances de guérison qui peuvent atteindre 100%.
4 - Une mammographie est-elle nécessaire même si on ne perçoit aucune anomalie à       l'autopalpation ou à l'examen clinique ?

La palpation permet difficilement de détecter les lésions de moins de 10 mm, alors que la mammographie peut mettre en évidence des lésions qui ne sont pas palpables, de plus petite dimension, dont le taux de guérison est souvent de 100 %
5 - La mammographie numérique est elle supérieure à la mammographie analogique ?

La mammographie numérique est actuellement autorisée dans le dépistage organisé des cancers du sein, mais la mammographie analogique reste un examen tout à fait performant.

En effet, une grande enquête portant sur 50 000 femmes a montré que les techniques analogiques et numériques étaient équivalentes en terme de détection des cancers chez les patientes de la tranche d’âge du dépistage organisé, c'est-à-dire de 50 à 74 ans.

La technique numérique donne de meilleurs résultats chez les femmes jeunes ayant des seins très denses.
6 - Le dépistage organisé est-il de meilleure qualité que le dépistage individuel ?

Peu de données sont disponibles concernant le dépistage individuel, il est donc difficile de l'évaluer contrairement au dépistage organisé pour lequel des données sont collectées en permanence.

Tout est fait pour que le dépistage organisé réponde à des exigences de qualité : il propose un examen clinique et une double lecture des clichés par un radiologue.

Le dépistage individuel ne prévoit pas cette double lecture, de plus les appareils des radiologues agréés pour ce dépistage organisé répondent à des normes de qualité strictes et les radiologues ne sont agréés que s’ils ont une formation spécifique à la lecture mammographique.

Pour toute information complémentaire,
appelez l’ADOC94 au n° vert: 0 800 69 27 78 (appel gratuit).
   Copyright 2011 © ADOC 94 | Mentions légales | Contact
Espace Administrateur
Espace Administrateur